“En vérité, dans la création des Cieux et de la terre, et dans l’alternance des nuits et des jours, il y a certes des signes pour ceux qui sont doués de raison.” Coran III.190 – El Imrân.

L’Islam proclame l’Unicité divine absolue et exclut toute association à Dieu d’une autre divinité, tout panthéisme, toute incarnation, toute théorie d’un Dieu enfanté ou ayant enfanté, tout mystère, toute métempsycose, toute errance philosophique qui ne reconnaît pas à la foi, complément de la raison humaine limitée dans sa nature, la valeur de sa primauté et la réalité de son objet.

Le Message du Prophète (SAWS) qui confirme, précise et complète les Messages confiés par Dieu aux Prophètes bibliques et en particulier à Abraham, à Moïse et à Jésus, est un message de paix, de bonheur, de perfectionnement moral, une annonce de Bonne Nouvelle pour l’au-delà, à l’intention de ceux qui craignent Dieu et en même temps un avertissement pour les impies, les hypocrites, les imposteurs, et tous ceux qui pour un plaisir ou un intérêt éphémère violent des lois éternelles.

L’Islam condamne le vice et glorifie la vertu, adjure les fidèles à lutter pour le triomphe du Bien sur le Mal, prêche la charité, la tolérance, et interdit le fanatisme et les passions criminelles, la haine, le racisme, la cupidité, les superstitions, les pseudo miracles, le culte des idoles, les représentations figurées de Dieu, l’attachement excessif aux vaines richesses de ce monde.

Dieu est Un, Vérité des vérités et Lumière des Lumières. Sa doctrine est une : l’Islam, qui doit être attesté par des paroles et par des actes conformes aux prescriptions divines. Les turpitudes, l’exploitation du sentiment religieux, l’irrationalisme, l’immixtion de tout individu dans les rapports entre l’homme et son Créateur, le paganisme, les absolutions de péchés, sont frappés par l’Islam d’une condamnation majeure en tant qu ’imposture flagrante.

Il n’y a pas d’organisation cléricale en Islam et la vie monastique est contraire à la Tradition du Prophète (SAWS).

Il n’y a pas de place en Islam pour les confessions, les dispenses, ni pour les faux dévots qui s ’arrogent la mission de parler en son nom, ni pour les sorciers, les faiseurs de miracles, tous ceux qui en un mot, cherchent dans la religion, non une vérité transformante, un perfectionnement inlassable de la vie intérieure, une voie salutaire pour l’au-delà, mais un moyen d’abêtir les masses au point de les rendre sourdes et aveugles devant l’égarement, l’erreur et l’injustice.

L’Islam recommande la Science, honore les savants et combat l’ignorance.

Dieu dans l’Islam est un Dieu de justice, de raison et de miséricorde. A lui, appartiennent parmi les plus beaux noms, l’Eternité, l’Omnipotence, l’Omniscience, l’Immuabilité, la Volonté, la Liberté, la Perfection. L’Univers est son ouvrage. Il est transcendant à sa création.

Dieu seul est à même de connaître la signification de l’élan de l’âme et la droiture du cœur de ceux qui optent pour l’Islam comme bonne voie et règle de vie conformes à sa Sainte Volonté, car Dieu seul peut apprécier notre bonne foi, notre probité, notre ferveur, nos difficultés pour nous juger, d’après le mérite de nos efforts et non d’après le mérite de nos résultats, ou nos offrandes matérielles.

Tout élan de l’âme vers Dieu dans l’Islam doit être suivi d’une initiation graduelle à la doctrine islamique, d’une méditation longue et approfondie de ses principes fondamentaux, de ses obligations et de ses pratiques traditionnelles. Was-Salam !

par Dalil BOUBAKEUR