Ahmed Ben Ghabrit (de 1954 à 1956)

Directeur par intérim de la Grande Mosquée de Paris de 1954 à 1956.

Dans la confusion des pouvoirs qui succède à la mort de Si Kadour Ben Ghabrit, son neveu Si Ahmed Ben Ghabrit se trouve de fait dans la situation de diriger la Grande Mosquée de Paris, et il s’efforce de maintenir l’institution à la hauteur de sa mission et de son objet social, culturel et religieux.

Le Maroc venant d’accéder à son indépendance, la Tunisie également, le gouvernement français, assailli par de nombreuses candidatures à ce poste, tourne naturellement son vers l’Algérie, considérée comme département français.

Le successeur officiel de Si Kadour Ben Ghabrit est agréé en cette qualité par le gouvernement français en mai 1957 : Si Hamza Boubakeur prend ses fonctions au mois d’août de la même année.

Sous la gestion intérimaire de Si Ahmed Benghabrit, les premiers travaux de réparation de la Mosquée, très nécessaires, sont menés à bien. Il organise la représentation de l’institution dans plusieurs autres villes françaises.