Découvrir la Grande Mosquée de Paris

Vous êtes les bienvenus à la Grande Mosquée de Paris, construite de 1922 à 1926 en reconnaissance du sacrifice des soldats musulmans morts pour la France au cours de la Première Guerre mondiale, par 450 artisans et artistes venus du Maghreb avec le savoir-faire et l’inspiration hérités des grandes œuvres hispano-mauresques du Moyen-Âge.

De nombreux fidèles musulmans et voyageurs du monde entier viennent chaque année visiter la Grande Mosquée de Paris, attirés par le chef d’œuvre architectural et artistique unique qu’elle constitue, et par le message religieux de tolérance, de fraternité et d’ouverture qu’elle ne cesse d’incarner.


Mosaïque et ornements en stuc

Mosaïque, céramique et ornements en stuc du Grand Patio

Votre visite commence par le Grand Patio, vaste cour de marbre, avec un péristyle et un toit de bois et de tuiles émeraudes rappelant le célèbre palais de l’Alhambra à Grenade.

Emblématique de l’art décoratif islamique, la mosaïque « zellige » qui habille ses murs est le fruit d’un assemblage complexe de pièces minérales, aux formes géométriques et aux couleurs multiples. Au-dessus de la mosaïque se trouve une céramique sur laquelle figure une inscription en arabe cursif, qui court tout autour du patio, pour souhaiter la bienvenue aux visiteurs et narrer l’histoire de la Grande Mosquée. Viennent ensuite les motifs floraux du stuc, ciselés avec du plâtre ou de la poussière de marbre.


La salle de prière

La Salle de prière

Le Grand Patio conduit à deux jardins, dont l’un donne accès à l’Institut de formation théologique Al-Ghazali et aux salles des ablutions. Il est surtout l’ « avant-cours » de la Salle de prière.

Les fidèles peuvent y entrer sous un dôme en bois de cèdre rare et ouvragé, parmi les lumières discrètes, dont celles d’un grand chandelier fabriqué à Fez, et les exemplaires du Saint-Coran à leur disposition. Ils prient en direction de La Mecque, dont l’orientation leur est symboliquement donnée par une niche murale appelée le miḥrāb. A côté, le minbar, offert par le Roi d’Egypte Fouad Ier, est la chaire depuis laquelle l’imam adresse notamment son sermon lors de la Grande prière du vendredi.


Dans la bibliothèque, un ancien exemplaire du Saint-Coran

Dans la Bibliothèque, un ancien exemplaire du Saint-Coran

En arpentant les couloirs, vous trouvez la Bibliothèque.

Le bois de cèdre et les vitraux composent une atmosphère sereine pour les étudiants et les chercheurs qui viennent y lire de précieux ouvrages sur la théologie, la culture et les sciences de la civilisation de l’Islam.


La Cour d’Honneur est dominée par un jardin magnifique en toute saison et entouré par les bâtiments du Rectorat, de l’administration et des salles de cours non ouverts au public.

La Porte de la Paix et le minaret

La Porte de la Paix et le minaret

A l’Est de la Cour, la galerie mène à la tombe du regretté Si Kaddour Ben Ghabrit, premier directeur de la Grande Mosquée de Paris, et à deux plaques de marbre commémorant l’engagement des soldats musulmans durant les deux Guerres mondiales, qui furent inaugurées en 2015 par le Président de la République François Hollande.

Au Sud du jardin se dresse la Porte Es-Salam (« de la Paix »), surmontée par des versets du Coran sculptés dans la pierre, dans un style coufique – l’un des plus anciens de l’art calligraphique islamique.

Le jardin vers la salle de conférences

Le jardin vers la Salle de conférences

En descendant de la terrasse de marbre blanc, parmi les fontaines où l’eau ruisselle vers le jardin, la Salle de conférences vous ouvre ses portes, comme elle a accueilli, de décennie en décennie, les personnalités les plus éminentes à l’occasion de maints colloques, cérémonies et réceptions.

Depuis le jardin, vous pouvez admirer la vue sur le Minaret haut de trente-trois mètres, et ainsi retenir l’image emblématique de notre édifice qui compte parmi les plus visités de la capitale.



L'une des salles du restaurant

L’une des salles du restaurant

Nous vous invitons à poursuivre votre découverte de la Grande Mosquée de Paris en vous rendant au restaurant et au hamam (réservé aux femmes), accessibles par une autre entrée située en face de la Galerie de l’Evolution et du Jardin des Plantes, au 39 rue Geoffroy-Saint-Hilaire.



A lire aussi :

 

 

UNEHISTOIRE3