Tedjini Haddam (de 1989 à 1992)

Recteur de la Grande Mosquée de Paris de 1989 à 1992.

Docteur Tedjini Haddam voit le jour le 11 janvier 1921 à Tlemcen, en Algérie.

Médecin formé à Paris, spécialisé en chirurgie thoracique et cardio-vasculaire, Dr. Tedjini est également titulaire d’un doctorat en théologie. Il exerce d’abord aux États-Unis et en Suède avant de rejoindre l’Algérie en 1954.

Pendant la guerre d’Algérie, Tedjini Haddam est responsable du bureau du FLN au Caire. Il est ensuite chargé du secteur de la santé à Tunis, où il dirige aussi le service de chirurgie générale et cardio-pulmonaire de l’hôpital Sadiki.

À l’indépendance, il est nommé président de la commission de la Constitution à l’Assemblée nationale, pour laquelle il aura ensuite en charge la commission des affaires étrangères. En 1964, il occupe le poste de ministre des Affaires religieuses puis, en 1965, celui de la Santé. Cinq ans plus tard, il se tourne vers la diplomatie et devient ambassadeur d’Algérie en Tunisie puis en Arabie Saoudite.

Dr Tedjini Haddam est élu Président de la société des Habous et des lieux Saints de l’Islam et Recteur de la Grande Mosquée de Paris en 1989.

Il participe comme membre au Conseil de réflexion sur l’Islam en France (CORIF) créé par Monsieur Pierre Joxe, ministre de l’intérieur chargé des cultes. Humaniste et fin lettré musulman, il intervient à de nombreuses occasions tant en France qu’à l’étranger où l’intérêt de la bioéthique se focalise alors sur le sida. Il est par ailleurs membre éminent de l’A.D.I.C. (Association pour le Dialogue Islamo-Chrétien).

Appelé à de hautes fonctions d’État en Algérie, il se retire de la Grande Mosquée de Paris en 1992.

Il meurt à Paris le 20 mars de l’an 2000.