« Un iftar contre l’isolement » : l’appel de la Grande Mosquée de Paris pour les personnes isolées

Notre pays continue de lutter contre l’épidémie de Covid-19. Les mesures de confinement établies depuis plusieurs semaines demeurent absolument nécessaires.

Malheureusement, le confinement laisse un trop grand nombre de personnes, en particulier nos aînés, dans une situation d’isolement, de dénuement et d’inquiétude.

Alors que le mois béni de Ramadhan approche, la Grande Mosquée de Paris a décidé d’organiser la distribution de repas d’iftar dans plusieurs centres et foyers, afin d’assurer ce traditionnel moment de partage auprès de celles et ceux qui en ont le plus besoin.

Si la Grande Mosquée de Paris mobilise ses propres ressources, elle compte sur la solidarité et la bienveillance de tous pour mener à bien cette distribution et lance donc une campagne de collecte de dons.

Compte tenu de l’épidémie de Covid-19 et des « gestes barrières » à respecter, la Grande Mosquée favorisera le versement des dons par virement à son compte bancaire :


Libellé        Société des Habous et lieux Saints de l’Islam SHLSI Mosquée Paris, Place du Puits de l’Ermite 75005 Paris

RIB              30004 02587 00010249187 33 BNP PARIBAS AV KLEBER

IBAN            FR76 3000 4025 8700 0102 4918 733      BIC BNPAFRPPAK


La Grande Mosquée de Paris adaptera les modes de donation en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Le règlement par chèque à l’ordre de l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris est d’ores et déjà accepté, et doit être acheminé par courrier postal à la Place du Puits de l’Ermite 75005 Paris.

D’après Al-Bukhārī, ʿAbdallāh Ibn ʿUmar rapporte qu’un homme ayant demandé au Prophète (la prière de Dieu soit sur lui) ce qu’il y avait de mieux dans l’Islam, celui-ci répondit : « C’est donner à manger à ceux qui ont faim, de donner le Salut à ceux qu’on connaît et aussi à ceux qu’on ne connaît pas ».

Que le mois de Ramadhan soit pour nous tous l’occasion d’exprimer notre solidarité à celles et ceux qui souffrent de la crise actuelle, et de leur apporter l’espoir de meilleurs lendemains.

Chems-eddine HAFIZ
Recteur de la Grande Mosquée de Paris